• Langues :
  • Douleurs Sans Frontières en Français
  • Pains against limits in English
Aidez-nous,
parlez du site autour de vous :
|
Arretons la douleur

Douleurs Sans Frontières alerte l’opinion et provoque un vaste mouvement pour qu’un vote de résolution à l’Assemblée Générale des Nations Unies afin d’obtenir le droit pour les peuples, quelque soit leur condition et leur culture, à disposer des moyens propres à prendre en charge la douleur, la souffrance et les symptômes de fin de vie.

Accéder à la pétition en ligne.

Newsletter

S'inscrire ne vous engage à rien

A part peut-être, si vous l'acceptez, de recevoir régulièrement le bulletin de nos actions dans le monde, et d'être informés des nouveaux participants aux actions de Douleurs Sans Frontières.

Insert you email adress (The newsletter is in French) :

Situation d’urgence au Mozambique - Maputo le 25 Janvier 2013

Situation d’urgence au Mozambique!

Maputo le 25 Janvier 2013

Nous avons été informé en début de semaine par notre directeur de programme au Mozambique de la situation d’urgence dans la province sud de Gaza en proie à d’importantes inondations, particulièrement à Chokwé où se trouve la majeure partie de l’équipe DSF. Les membres de l'équipe ont évacué Chokwé et se trouvent à Massia d’où ils appuient l'évacuation des familles vers les zones sécurisées.  

Les autorités mozambicaines évacuent actuellement plusieurs dizaines de milliers de personnesmenacées par la montée des eaux ; Les équipes de secours de l’INGC (Institut National de Gestion des Crises) ont en conséquence dû apporter des tentes pour assurer l’accueil des milliers de personnes évacuées.
Quelque 55.000 personnes habitent la zone la plus menacée autour de Chokwé. Les priorités actuelles font état de 6.000 familles, soit environ 30.000 personnes qu'il faut évacuer d’urgence. L’hôpital a été évacué, ce qui oblige les patients à attendre sous des tentes.Les capacités d’accueil prévues à ce jour restent nettement insuffisantes et reçoivent en priorité les patients évacués de l’hôpital Rural de Chokwé.
Les personnes sinistrées manquent d’eau, de nourriture, s’inquiètent pour les proches dont elles n’ont pas de nouvelles et appréhendent les jours à venir et le bilan dramatique de cette catastrophe.
La situation est préoccupante, le fleuve Limpopo charriant des masses d'eauvenues du Nord de l'Afrique du Sud et du Zimbabwe. Le débit du fleuve a contraint les autorités à ouvrir des barrages, ce qui devrait permettre d'éviter des ruptures potentiellement désastreuses, mais déverse davantage d'eau en aval.
L’équipe DSF témoigne de la situation encore chaotique : les personnes parties à temps dans un mouvement de foule, avec des bœufs, des chèvres, des véhicules arrivent en masse dans les centres d’accueil tandis que d’autres personnes sont bloquées sur les toits, dans les arbres, attendant les secours de l’INGC qui sillonne la zone en pirogue. L’équipe DSF a fait quotidiennement des rotations pour accompagner des familles entières vers les zones sécurisées et prépare, en collaboration avec ses partenaires locaux (autorités de santé, associations, ONGs), une réponse adaptée à la situation afin d’appuyer les victimes des inondations dans cette province...
 
Pour Soutenir l'action de Douleurs Sans Frontières ou plus d'informations :
http://douleurs.org/
DSF  Douleurs Sans Frontières
Hôpital Lariboisière, 2 rue Ambroise Paré, 75 475 Paris Cedex 10

Une question, une remarque, un commentaire ?


Nom :  
Email :