Aidez-nous,
parlez du site autour de vous :
|

Bilan 2006

1. MISSION DE SANTÉ RURALE SOYO, NORD DE L’ANGOLA

Ce projet de Santé rurale a été concrétisé en janvier 2005. Il répond aux besoins d’une région particulièrement sinistrée sur le plan sanitaire, où peu de centres de soins sont fonctionnels ou gérés par des personnels de santé compétents.
Ce sont des Cliniques Mobiles (« véhicules médicalisés » avec le chef de mission, un médecin, quatre infirmiers) qui permettent l’accès aux soins de santé aux populations de 84 villages : santé primaire, prévention de grandes endémies, dépistage du SIDA par test rapide,
vaccination,…
Ces soins de santé sont élargis à la formation des accoucheuses locales, l’éducation à la santé, la réduction des carences alimentaires, l’amélioration du quotidien de ces populations isolées, la mise en place d’un program- me agricole (AGRISUD).
La construction de postes de santé sera la suite logique de ce programme de santé.

2. ÉDUCATION ET PRÉVENTION DU SIDA POPULATIONS À RISQUES
Programme de prévention MST-SIDA

Ce programme s’est déroulé auprès du personnel expatrié et local de tous les sites Total : Luanda et Soyo et s’est élargi cette année aux communautés de la cité : personnel hospitalier, police, armée, adolescents, collèges.
La mission, d’une durée d’une semaine, se présente sous forme de 11 conférences auxquelles ont participé 840 personnes (dont 184 femmes). Elles sont animées par un médecin et une infirmière. Ces derniers montent, également, des actions auprès d’enfants des orphelinats : dia-
poramas et films qui sont suivis d’une discussion. Ces interventions sont validées par un questionnaire de satisfaction, dont les résultats sont toujours positifs.

DOULEURS SANS FRONTIERES pilote également l’organisation de pièces de théâtre pédagogiques représentées dans différents villages par des troupes locales.

DOULEURS SANS FRONTIERES édite des bandes dessinées, des calendriers, des affiches, …

3. PRISE EN CHARGE DE BRÛLÉS DANS L’HÔPITAL DE NEVES BENDINHA

Actuellement l’activité dans ce centre est axée sur les soins aux brûlés, la gestion des traitements de ces pathologies et la formation des professionnels de santé de cet hôpital à la prise en charge de la douleur.
Deux spécialistes de DOULEURS SANS FRONTIERES ont mené une mission de un mois :
- formation magistrale de une heure par jour.
- observation dans les services de soins intensif, puis réflexion avec le superviseur des soins.
- intervention avec le personnel de soins sous forme de compagnonnage au lit du patient.
Plus de 60 % des lits sont occupés par de très jeunes enfants qui ne bénéficient pas de thérapeutique antalgique appropriée.

De 65 à 75 patients sont hospitalisés tous les jours.

Une question, une remarque, un commentaire ?


Nom :  
Email :